Error!

Produits speciaux
Produits speciaux
Prix 48,40 € Prix de base 60,50 €
-20%
Prix 44,62 € Prix de base 55,77 €
-20%
Prix 31,96 € Prix de base 39,95 €
-20%
Prix 28,74 € Prix de base 35,92 €
-20%
Tous les produits de vente
New Products
New Products
Prix 27,53 € Prix de base 34,41 €
-20%
Prix 18,90 € Prix de base 23,63 €
-20%
Prix 22,93 € Prix de base 28,66 €
-20%
Prix 17,32 € Prix de base 21,65 €
-20%
All New Products
Qu'est-ce que le vin rosé?

Qu'est-ce que le vin rosé?

Le vin rosé, est le vin de prédestination pour l’accompagnement des repas frais. En apéritif entre amis, vous pouvez tout à fait opter pour un vin rosé fruité. De plus, son excellent rapport/qualité prix est à la portée de tous. 

Le procédé de vinification du vin rosé est à la fois particulier et exigeant. Citons par exemple, le rosé de saignée, le rosé de pressurage ou celui de macération. Pour la petite histoire, saviez-vous que le vin rosé était considéré comme le vin le plus ancien ? En effet, sa production est née en Provence dû au développement de la culture de la vigne, des siècles auparavant. Les grecs ont fondé Marseille et par la même occasion implanté les premières vignes. A cette époque, le vin était de couleur claire.

Les raisins après foulage donnaient un jus directement mis en fermentation et la macération était effectuée dans le respect des traditions. Lors de la fermentation, le moût devait être séparé du jus. Par la suite, vînt l’essor de l’empire romain avec la naissance de toute la Gaulle. Dans le cadre des cérémonies religieuses, l’église utilisait le vin clair associé aux caractéristiques de vin sain et frais engendrant une production ainsi qu’une commercialisation grandissante. Par conséquent, si vous recherchez un vin inspirant la convivialité, la spontanéité et la simplicité, le rosé sera un parfait allié.

Toutefois, comment le fabrique-t-on ? Et, quels sont ses cépages ?
Découvrez dans la suite de notre article, les réponses à ces questions.

Comment fabrique-t-on le vin rosé ? Et, pourquoi est-il rose ?

Au contact de la peau, plus le moût est macéré, plus le vin obtient une coloration poussée. De ce fait, la coloration est moins prononcée si l’on sépare le moût du vin. Et oui, ce sont les pigments de la peau des raisins noirs qui transforme le vin rose.

La vinification du vin rosé

On en compte 3 :

  • Le rosé de macération
  • Le rosé de pressurage
  • Le rosé de saignée

Le rosé de macération

Ce dernier est réalisé par la vendange des raisins noirs. En cuve, la macération est courte. Elle peut durer d’une dizaine à une trentaine d’heures afin de varier la couleur. Dans les faits, l’objectif est de séparer les baies de la peau, les pépins, la pulpe et le jus de raisin. Lors de la cuvaison, les pigments des raisins s’imprègnent du jus et de la teinte afin d’obtenir une couleur rosée.

Ensuite, le moût est pressé et séparé des parties solides. Commencera alors la fermentation dans des températures comprises entre 18 et 20° pour conserver la teneur en arômes.

Le rosé de pressurage

On parle de la vinification en blanc des raisins rouges. Pour cela, il est recommandé de presser les raisins avec la peau car la couleur recherchée est le rosé de saumon. Le rosé de pressurage est plus clair que le rosé de macération dont sa vinification consiste à pressurer les raisins après la vendange. Le jus est ensuite mis en cuve et fermenté.

Le rosé de saignée

Ce vin rosé est fabriqué comme le rosé de macération et est obtenu à base des raisins rouges. La macération des raisins rouges dure en général une demi-journée pour que le jus contenu dans la cuve prenne une teinte rosée et qu’une partie du moût soit transféré dans un fût différent. Cette phase tient l’expression « on saigne la cuve ». En effet, le reste du moût servira à la fabrication du vin rouge.

Quels sont les cépages du vin rosé ?

En référence à la fabrication des vins rosés, plusieurs sont utilisés aujourd’hui. Parmi les cépages incontournables, nous retrouvons :

  • Le Cinsault
  • La Syrah
  • Le Grenade
  • Le Pinot Noir
  • Le Gamay

Ces derniers sont divisés en deux grands groupes : le Sud-Est et le Nord-Est

Les cépages du Sud-Est

Le Cinsault est cultivé en France et est connu sous le nom de Black Malvoisie. Lorsqu’il est cultivé sur des terres fertiles, sa production est soutenue et ses vins de très bonne facture.

La Syrah est cépage que l’on retrouve du côté des Côtes du Rhône et se caractérise par la production de vins rosés. C’est un vin équilibré, agrémenté d’arômes de fruits noirs et d’épices.

Les cépages du Nord-Est

Le Pinot Noir se cultive en Alsace et en Lorraine et sa production est issue de la région de Bourgogne, son terroir privilégié.

Le Gamay est cépage qui produit du vin rouge et du vin rosé. Il est cultivé sur des sols siliceux et granitique pour offrir lors de sa dégustation des arômes fruités, frais et gourmands.